Lexique de la fonderie

Fonte grise

La fonte grise est une fonte où le carbone est présent à l'état de graphite lamellaire ce qui lui donne cette couleur gris plus ou moins foncé. Elle est obtenue grâce à un refroidissement lent ou par un ajout complémentaire de silicium. Cette fonte est aussi appelée "fonte chaude".  

lire la suite...
Fonte malléable

Les fontes malléables (carbone : 3 à 3,2%) sont réservées à la fabrication de pièces minces. Elles sont obtenues à partir de fontes blanches sans graphite soumises à un traitement thermique qui leur confère résistance et ductilité (allongement). Les nuances bainitiques permettent d’atteindre 1. Elles ont 200 à 1 400 Mpa de résistance à la traction. Elles ont été progressivement remplacées par les fontes à graphite sphéroïdal dans nombre de leurs applications.

lire la suite...
Fonte ni-hard

Les fontes ni-hard sont des fontes dont la structure est martensitique ce qui leur confère une grande résistance à l'usure, à température élevée.

lire la suite...
Fonte phosphoreuse

Fontes phosphoreuses à graphite lamellaire (carbone : 2,8 à 3,5%) : le phosphore leur confère une excellente coulabilité, très appréciée dans la réalisation de pièces minces et de grandes...

lire la suite...
Fonte sur modèle perdue

Ce terme (ou plutôt fonderie sur modèle perdu) désigne un procédé de fonderie qui consiste à réaliser un moule grâce à un modèle dont la fusion lui permet de disparaître lors de la coulée. Généralement ce procédé se fait avec de la cire : fonderie à la cire perdue. Il est utlisé poir des productions de pièces de petite taille avec une grande exigence de précision dimensionnelle ou d'état de surface.  

lire la suite...


HAUT